Présentaton de l'entreprise

 

L'histoire de l'Amarante et de La Belle Adèle c’est d'abord notre histoire, celle de deux enfants des bords de Loire.

Notre père menuisier ébéniste a dessiné les bateaux et ils ont été construits dans son atelier dans la zone artisanale de Candes st Martin avec mon frère et moi et des entreprises locales soit une dizaine de personnes.
L'Amarante est inspirée d'un "coche d'eau", mode de transport qui eut ses heures de renommée pour les voyageurs aux siècles passés, et la Belle Adèle des "Toues sablières" conçues pour extraire le sable des grèves de la Loire.

Amoureux de notre région, nous avons construit l’Amarante, en 2005, pour partager avec les autres la richesse de ces bords de Loire inscrits au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO.

A la barre, Sylvain ou moi-même racontons au fil de l’eau l’histoire du fleuve, celle de la Collégiale de Saint Martin à Candes, du Château de Montsoreau, des troglodytes, nous faisons découvrir les superbes villages à flanc de coteaux, nous parlons de la faune et la flore, des hérons, des castors, des silures, nous évoquons les techniques de pêche, l’histoire de la marine de Loire, bref, nous nous adaptons à notre public pour l’aider à mieux prendre conscience de la merveilleuse richesse de ce patrimoine.

En 2007, encouragés par le succès de l’Amarante, nous avons construit la Belle Adèle, en mémoire de notre frère Jocelyn, handicapé, qui adorait pêcher et se promener sur la Loire. Il regardait l’eau glisser le long de l’embarcation, scrutait les berges à l’affut des traces de castors. En nous remémorant ces moments de bonheur paisible et ayant le désir de les mettre à la portée des handicapés, nous avons étudié la façon de construire un bateau qui offrirait toutes les garanties de sécurité pour des parcours sur un fleuve aussi capricieux que la Loire. En effet, le tirant d’eau étant très faible l’été, il faut anticiper toutes les situations qui risqueraient de bloquer le bateau sur un banc de sable, risque assez fréquent. La Belle Adèle, labellisée Tourisme et Handicap, a vraiment été conçue pour permettre ces moments inoubliables de découverte, de convivialité et d’échange, moments trop rares et qui ont pourtant tant de valeur.

L’avant du bateau est surélevé au dessus du niveau de l’eau pour pouvoir s’ouvrir afin de permettre à la rampe d’accès de sortir, sans qu’il y ait un risque d’infiltration lorsqu’il est refermé. Il s’ouvre comme un pétale pour accueillir les passagers.